FISHPEOPLE
FISHPEOPLE

Un film à propos des vies transformées par la mer

Pour certains, l'océan est un lieu terrifiant et dangereux. Mais pour d'autres, c'est un monde sans limites, emprunt de joie, de liberté et d'opportunités, où l'on peut pleinement vivre sa vie. Un nouveau documentaire présenté par Patagonia et réalisé par Keith Malloy, FISHPEOPLE, raconte les histoires de personnages exceptionnels, qui ont dédié leur vie à la mer. Des surfeurs aux pêcheurs sous-marins, en passant par un ancien mineur de charbon et un groupe d'enfants du centre-ville de San Francisco, c'est un film sur les transformations subies en passant du temps sur l'océan... et sur la manière dont nous pouvons abandonner les limites que nous nous sommes imposées en trouvant une signification plus profonde dans la vie sauvage et salée qui s'étend juste au bout du rivage.

FISHPEOPLE
play icon
Dave Rastovich Dave Rastovich

Dave Rastovich est l'un des plus talentueux dompteurs de vagues au monde. Jeune surfeur, il avait le même niveau que ses compatriotes australiens qui ont poursuivi une carrière lucrative dans la compétition et remporté des titres de champion du monde. Mais pour Dave, le surf était un moyen de s'amuser, pas de prouver qu'il était le meilleur, et il a fini par choisir la liberté de l'océan plutôt que les règles et les règlements de la compétition. Maintenant qu'il a la trentaine et qu'il dompte les vagues sous quasiment toutes leurs formes, sa démarche est motivée par le pur plaisir qu'il prend à puiser son énergie dans les rouleaux de l'océan. Du bodysurf sur les grosses vagues des récifs tahitiens au mouvement parfait sur un canoë de mer, tout dans l'histoire de Dave a consisté à quitter la sagesse conventionnelle derrière lui pour vivre une vie de gratitude et d'art, qui n'est qu'à lui.

Kimi Werner Kimi Werner

En grandissant sur Maui, Kimi Werner a appris quelque chose que les Hawaïens savent depuis toujours : ne pas prendre plus que ce dont on a besoin. Son père l'a initiée à la pêche sous-marine dès son plus jeune âge, et son instinct et son habileté dans l'eau lui ont permis de gagner un championnat national américain dans cette discipline. Comme le monde de la compétition ne correspondait pas vraiment à ses convictions, elle l'a abandonné pour se consacrer à la préservation de la faune marine et à la chasse durable. Pour Kimi, la pêche sous-marine sert à créer la connexion la plus intime possible avec l'écosystème qui la fait vivre... et à partager ses prises avec ceux qu'elle aime. Kimi peut passer plusieurs minutes sous la surface sans respirer, et ces capacités de plongeuse en apnée, de pêcheuse et d'exploratrice des océans démontrent que nous sommes capables de nous épanouir aussi bien sous l'eau que sur terre.

Ray Collins Ray Collins

Ray Collins a grandi près de Wollongong, en Nouvelle-Galles du Sud, où la beauté rude des côtes australiennes contraste fortement avec les industries lourdes au cœur de la vie économique de la ville. Petit garçon, il a appris à se sentir chez lui sur l'océan grâce au surf et au bodyboard, mais plus tard, comme beaucoup de ses amis, il est allé travailler à la mine pour joindre les deux bouts. Après un accident du travail qui l'empêchait de surfer, il a pris un appareil photo et a commencé à nager sur sa planche pour photographier les déferlantes. Son œil pour les paysages marins spectaculaires et singuliers, associé à un confort étonnant dans les conditions les plus dangereuses, lui ont vite valu des éloges mérités en tant que photographe d'art, et un nouvelle carrière qui l'a sorti de la mine. À travers l'objectif de Ray, nous voyons la force brute de l'océan d'un manière unique et épurée.

Matahi Drollet Matahi Drollet

Depuis des milliers d'années, les peuples de Polynésie vivent en accord avec l'océan. Et dans certains lieux, comme les villages isolés de Tahiti, cette harmonie n'a pas connu beaucoup de changements depuis ses origines. Matahi Drollet, un jeune pêcheur et surfeur, fait partie de la nouvelle génération de femmes et d'hommes de l'eau qui héritent des traditions de leurs prédécesseurs et les font évoluer. Incarnant dans sa vie quotidienne une culture fière, centrée sur le respect de la mer, Matahi nous montre comme une vie plus simple peut nous aider à trouver notre voie dans un monde hyper-connecté qui change rapidement. Mais un détail rend l'histoire de Matahi unique : à quelques centaines de mètres de la maison de sa famille, ce jeune homme de 19 ans peut surfer certaines des vagues les plus grandes et les plus époustouflantes de la planète.

Eddie Donnellan Eddie Donnellan

"Pour certains, le surf est une quête égoïste. Pour d'autres, cependant, c'est un acte de joie et d'opportunité qui est encore meilleur partagé. Eddie Donnellan, l'un des nombreux surfeurs seniors de San Francisco, est généralement à Ocean Beach pendant les jours d'hiver propices aux grosses vagues. Mais quand il fait plus doux et que les vagues s'atténuent, il a une mission non moins difficile : initier les jeunes et les familles à risque à la magie et aux bienfaits de Mère Nature. En donnant à ces enfants qui vivent des situations stressantes une chance de s'évader et de partir sur la plage, il démontre que l'océan peut être un lieu de développement, qui donne la force nécessaire pour changer de vie. Pour Eddie, l'eau mène au bien-être, une conviction renforcée par des études de plus en plus nombreuses sur les propriétés thérapeutiques de la mer.

Lynne Cox Lynne Cox

Le détroit de Béring est loin d'être un lieu habituel pour nager. On pourrait en dire de même de l'Antarctique, du détroit de Magellan et du Cap de Bonne-Espérance. Mais Lynne Cox n'est pas du genre à s'en tenir aux lieux habituels : depuis l'âge de 14 ans, lorsqu'elle a réalisé sa première traversée à la nage de l'île de Catalina à la côte californienne, elle consacre sa vie à la natation longue distance, sur des étendues froides et difficiles de l'océan. Repoussant les limites convenues du possible, ses exploits démontrent qu'un acte aussi simple et aussi ancien que la nage peut contribuer à connecter les communautés et à reconstruire notre relation avec le monde de la nature. Dans son autobiographie à succès, Swimming to Antarctica, Lynne, qui a passé sa vie dans l'océan, montre comment les environnements les plus hostiles peuvent nous apprendre qui nous sommes vraiment.

Photos: DONNIE HEDDEN