• Robbie Phillips

Robbie Phillips

Rock Climbing Ambassador

VILLE NATALE

Édimbourg

RÉSIDENCE ACTUELLE

Son camping-car

L'escalade est devenue naturelle pour cet Écossais énergique qui a découvert son amour pour le sport à l'âge de 16 ans, lors de sa première escalade à Kalymnos. Alors qu'il descendait de la montagne sur une falaise de tuffeau de 70 mètres, aux reflets orange, rouge et rose sous le soleil couchant, il s'est demandé : « La vie ne pourrait pas être meilleure ! » Depuis lors, il voyage à travers le monde à la recherche d'obstacles et de sentiers moins battus. Il a concouru au niveau international pour son pays, escaladé certaines des voies les plus emblématiques au monde et réalisé des premières ascensions à travers le monde.

Son désir d'escalader n'a jamais faibli, mais il prend des directions différentes de temps à autre. Parfois, il a envie de monter un grand mur, parfois un boulder, et parfois de passer des semaines à s'entraîner en salle. Il aime simplement chaque aspect de l'escalade, ce qui l'aide à s'améliorer chaque jour. « Mon désir profond d'être meilleur et de faire mieux me permet de garder les pieds sur terre », explique-t-il. « C'est un peu une obsession pour moi. C'est ce qui m'a permis d'être là où j'en suis, et ce qui me permettra de continuer à m'améliorer ».
RÉALISATIONS
  • Ascension du Bellavista (8b+), Tre Cime di Lavaredo, en Italie
  • Ascension du Project Fear (8c), Tre Cime di Lavaredo, en Italie
  • Ascension du Silbergeier (8b+), Ratikon, en Suisse
  • Ascension du Paciencia (8a), Eiger Nordwand, en Suisse
  • Ascension d'El Niño (8a+), El Capitan, dans le parc national de Yosemite
  • Ascension du Goldengate (8a), El Capitan, dans le parc national de Yosemite
  • Ascension du Pre Muir (8a+), El Capitan, dans le parc national de Yosemite
  • Mise en place d'un projet d'escalade libre à Cochamó, en Patagonie : « C'est le plus gros projet de mon existence, et je ferai tout pour y arriver ! »