Facing extinction play icon
Je manifeste pour l'action climatique Alexandria Villaseñor 14 ans, Earth Uprising

Chaque vendredi, je vais manifester pour le climat devant le siège des Nations-Unies et exiger des actions pour la crise climatique, parce que c'est ma génération qui sera le plus touchée par la crise climatique.

J'ai décidé de devenir activiste climatique après une visite dans ma famille en Californie pendant l'incendie de Paradise. Ma ville natale n'est qu'à une heure de Paradise, et nous avons reçu beaucoup de fumée. La qualité de l'air a atteint les 350 AQI (Air Quality Index), ce qui est classé comme dangereux. Comme j'ai de l'asthme, ma famille m'a renvoyée plus tôt à New York. Cela m'a vraiment perturbée, et ensuite, en lisant, j'ai fait le lien entre le changement climatique et les incendies, et la manière dont ils sont alimentés par la crise climatique. C'est pourquoi j'ai commencé à vraiment faire attention. J'ai entendu Greta Thunberg parler, et elle m'a donné le courage de sortir et de manifester. J'ai fait grève pour la première fois le 14 décembre, c'était ma toute première forme d'activisme.

Plus la crise climatique deviendra pressante, plus les élèves s'impliqueront. Voir que les dirigeants du monde et les personnes de pouvoir font passer l'argent avant notre avenir est vraiment navrant. Cela signifie que nous devons agir pour exiger des actions urgentes pour notre avenir.

Ce dont ma génération a vraiment besoin, c'est de soutien. Plaidez pour nous et protégez-nous quand nous agissons directement. Nous avons besoin que tout le monde soit dans la rue. C'est l'heure de la désobéissance civile.

Les jeunes se mobilisent pour l’avenir de notre planète. Répondez par l'action