AJOUTÉ AU PANIER

Pour des raisons techniques, votre demande n'a pas pu être correctement traitée. Nous vous prions de nous excuser pour ce désagrément.

La Pointe vivra toujours

Nous sommes fiers d'annoncer que la bande de terre emblématique de Punta de Lobos est à présent préservée pour toujours. Connue sous le nom de Mirador, cette propriété menacée à l'extrémité de la pointe a été achetée et transférée à la fondation locale Fundación Punta de Lobos. Résolument tournée vers l'avenir, la Fundación a toujours besoin de soutien.

play icon

Punta de Lobos Por Siempre : protéger la pointe pour toujours

Punta de Lobos, l'un des meilleurs point breaks de gauche du monde, est le lieu de résidence de l'ambassadeur Surf Patagonia Ramón Navarro. Les membres de la communauté locale, menés par Ramón et soutenus par nos partenaires de chez Save The Waves, travaillent inlassablement à la protection des vagues, de l'héritage et de l'environnement de la pointe face au développement incontrôlé et insoutenable. Préserver le mode de vie de plusieurs générations de familles de pêcheurs comme les Navarro va de pair avec la sauvegarde de la riche biodiversité marine et terrestre de la côte chilienne.

Nous soutenons Ramón, les citoyens locaux et Save The Waves dans leur projet visant à protéger Punta de Lobos pour toujours — Por Siempre!

Tous les dons permettront de financer la création de la réserve mondiale de surf de Punta de Lobos, la protection de la culture de la pêche artisanale et de la biodiversité marine de la région, et la création d'une fondation locale pour protéger cette pointe emblématique.

Save The Waves Coalition est une association à but non lucratif internationale dédiée à la préservation et à la protection des environnements côtiers par le biais d'une combinaison unique de zones protégées, d'économie et d'action directe dans les zones de surf.

UNE RÉSERVE MONDIALE DE SURF

par Nick Mucha

Que feriez-vous si des investisseurs privés prévoyaient des projets commerciaux de grande envergure le long de votre côte natale ? Si vous êtes Ramón Navarro, vous vous associez à Save The Waves et faites en sorte que le site soit classé réserve mondiale de surf — puis vous collaborez d'arrache-pied pour protéger l'endroit pour toujours.

The-Future-Is-Wild

Il y a quelques années, en réponse à des menaces de développement commercial à Punta de Lobos, un groupe passionné de surfeurs locaux, d'écologistes, de représentants du gouvernement et de chefs d'entreprise de Pichilemu se rassemblèrent derrière Navarro. Ils s'engagèrent à protéger le point break de gauche emblématique de Punta de Lobos, son environnement marin et la culture de la pêche traditionnelle. Leur première action fut de présenter une demande à la Save The Waves Coalition en septembre 2013.

Save The Waves Coalition est une association à but non lucratif californienne dédiée à la préservation et à la protection des environnements côtiers, qui chapeaute le programme des réserves mondiales de surf (WSR — World Surfing Reserves). Avec des douzaines de demandes chaque année, le programme WSR est très sélectif et seuls quelques point breaks de choix ont reçu le titre de réserve mondiale de surf dans le monde. Six pour être exact : Malibu et Santa Cruz en Californie, Manly Beach en Australie, Ericiera au Portugal, Huanchaco au Perou et Bahía de Todos Santos à Baja, au Mexique.

Un panel international de surfeurs, de scientifiques et d'écologistes respectés connu sous le nom de Comité Vision (Vision Council) évalue les nouvelles demandes WSR et les juge en fonction de quatre critères : (1) la qualité et la régularité de la vague, (2) les caractéristiques environnementales de la zone, (3) l'histoire et la culture du surf locale, et (4) le soutien de la communauté locale.

Malgré la nature très sélective du programme, il n'est pas étonnant que Punta de Lobos ait été retenu pour devenir la nouvelle réserve mondiale de surf. Fréquenté par l'élite mondiale du surf, le fameux point break produit des vagues de 1 à 9 m. L'histoire chilienne du surf trouve ses racines ici, Lobos étant l'une des premières vagues régulièrement surfées par les surfeurs locaux et les visiteurs. C'est également l'un des paysages côtiers les plus uniques du Chili, avec les emblématiques rochers de Los Morros et les somptueux caps qui ornent la pointe. Zone de repos durant les trajets migratoires des baleines grises, la région immédiate abrite un riche écosystème côtier et marin dont de nombreux poissons, crustacés, cactus et oiseaux endémiques.

Actuellement, toute la pointe est sous le régime de la propriété privée. Le plan local d'urbanisme actuel tolère de nouvelles constructions, et au moins un projet d'immeubles de grande envergure a été proposé. En l'absence de contrôle, Punta de Lobos pourrait être transformé de façon méconnaissable — et des générations d'artisans de la pêche vivrière se verraient remplacés par des équipes de BTP privées.

Save The Waves et le comité local WSR ont réussi à mettre au point un plan concret pour freiner la vague de développement le long de la pointe légendaire. Le projet à long terme est de protéger la côte de Punta de Lobos, ses ressources marines et les pêcheurs autochtones, et d'en faire un espace public permanent et accessible à tous. L'aboutissement de ce projet passera par la création d'une fondation pour la conservation de la région et de plusieurs zones de protection marine pour préserver les ressources marines et les droits de pêche traditionnelle, mais aussi par la bonne gestion de la pointe.

MA VISION DE PUNTA DE LOBOS

par Ramón Navarro

Quand j'étais gamin, je voulais aider mon père et devenir exactement comme lui : un pêcheur. Puis des gars sont arrivés en ville avec des planches et des combinaisons de surf et je me suis dit, « wow, c'est génial, » et j'ai voulu apprendre à surfer plus que tout au monde.

The-Future-Is-Wild

J'ai donc appris à surfer, ai commencé à voyager dans le monde entier, et me suis vite rendu compte que le meilleur surf était à la maison. Nous avons de grosses vagues, de petites vagues et la culture de la pêche traditionnelle que j'aime tant. On peut difficilement faire mieux.

En voyageant à travers le monde, j'ai vu des côtes similaires qui étaient polluées ou marquées de façon indélébile par le développement incontrôlé. J'ai vu des endroits jadis intacts qui étaient déjà ruinés. J'ai réalisé que la côte que j'aimais tant était aussi menacée par les usines de pâte à papier, les canalisations d'égouts, les barrages et les projets de développement insensés.

Le Chili est un pays formidable. Je ne pourrais pas être plus fier d'être né au Chili et à Punta de Lobos, d'être le fils de mon père, un pêcheur et plongeur. Je sais qu'il m'incombe d'honorer mes ancêtres en protégeant la côte. C'est un devoir. Nous devons nous assurer qu'il y aura toujours des pêcheurs traditionnels (et des poissons) à l'avenir. Nous devons nous assurer que nos enfants et leurs propres enfants pourront apprécier la beauté de ces paysages et la biodiversité.

Je suis né à Punta de Lobos et j'aime profondément ce lieu. Je me battrai pour protéger cet endroit et toute la côte chilienne, mais cela n'a rien à voir avec mes désirs. C'est de l'avenir dont il est question.

Je sais que je ne peux pas accomplir grand chose tout seul. Je crois que chacun voit la bonne chose à faire : levons-nous pour sauver ces endroits uniques avant qu'il ne soit trop tard.