Notre Confession

Patagonia  /  2 minutes de lecture  /  Activisme

Nous apprenons à devenir une entreprise antiraciste.

Photo: Mikey Schaefer

Patagonia n’a pas su trouver des mots juste en réaction aux meurtres d’Ahmaud Arbery, Breonna Taylor, George Floyd, Tony McDade et Dijon Kizzee, et à l’oppression permanente que subissent certaines communautés dans le monde en raison de leur couleur de peau ou de leur origine. Nous avons aussi eu du mal à exprimer notre soutien au mouvement de justice raciale qui a balayé le monde. Les quelques mots que nous avons trouvés n’ont pas été à la hauteur de la situation et nous ont semblés insuffisants pour retranscrire la douleur de nos collègues de couleur et partenaires de la communauté outdoor. Le mouvement Black Lives Matter nous a forcé à reconnaître la profonde injustice raciale qui nous entoure et ainsi reconnaître notre complicité. En tant qu’entreprise de l’outdoor, nous n’avons pas réussi à cerner ni traiter les problèmes et les obstacles rencontrés par les personnes de couleur et les communautés marginalisées, menant de ce fait à leur exclusion des espaces et paysages naturels. Ces derniers mois nous ont révélé à quel point nous devions nous remettre à la hauteur de nos valeurs en tant qu’entreprise activiste. Nous avons raté trop de choses. Nos cœurs souffrent, mais notre souffrance n’est rien face à celle que nos collègues qui s’identifient en tant que Noirs, ou personnes de couleur, endurent et ont enduré.

Nous sommes désolés pour le mal que nous avons provoqué.

Pour nous impliquer véritablement dans ce sujet, nous devons admettre le manque d’implication de Patagonia et ainsi reconnaître l’entière responsabilité de l’héritage de nos échecs. Nous devons tout d’abord écouter et apporter tout notre soutien à nos collègues de couleur et nous engager à devenir une entreprise plus inclusive et équitable. Nous soutiendrons également davantage la parole des véritables leaders en matière de justice et d’équité au sein du mouvement écologique et des communautés outdoor.

Ce travail est urgent et de longue haleine. Nous n’aurons jamais fini. Nous recommençons à consacrer notre temps et nos ressources à cette partie essentielle de notre mission. Nous acceptons que l’on nous ouvre les yeux sur ce que nous avons ignoré. Nous bâtissons actuellement les fondations de ce travail en écoutant plus activement nos collègues de couleur et en apprenant de leurs expériences et de leurs idées. L’ensemble de notre entreprise a commencé un processus de partage sur la compréhension de ce que signifie être une entreprise antiraciste. Et nous actualisons notre politique interne pour rendre l’équité plus explicite.

Ne nous en tenons pas qu’aux mots. Dans les mois à venir, nous partagerons nos avancées sur ces sujets afin d’être tenu responsable de nos actes. Notre entreprise existe pour sauver notre planète, mais nous ne pouvons pas le faire seuls.

Nous devons concentrer nos efforts sur ceux qui sont le plus touchés par la crise environnementale et suivre leur direction. Nous sommes là pour contribuer à forger un monde plus juste.

Recherches fréquentes