La Crise climatique

La crise climatique n'est plus une prévision : pour des millions de personnes, c'est une réalité présente, difficile, voire dévastatrice, et Patagonia s'y implique à tous les niveaux. Nous émettons malheureusement du carbone à chaque étape de notre activité : fabrication de fils de polyester à partir du pétrole, tissage sur des machines alimentées aux carburants fossiles, teinture chimique des tissus, imperméabilisation des vestes, confection des chemises dans les usines, transport des pantalons d'un pays ou d'une ville à l'autre, expédition des vêtements conditionnés sous plastique aux personnes qui les ont commandés, trajets domicile-travail.

« Si nous voulons que notre planète reste viable, nous devons changer nos habitudes. Nous allons devoir entreprendre des transitions « rapides et efficaces » dans les terres, l'énergie, l'industrie, la construction, les transports et les villes », selon le rapport d'octobre 2018 du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat. De plus, si nous voulons réduire le risque de catastrophe, nous devons agir pour empêcher que les températures mondiales augmentent de plus de 1,5° C, ce qui nécessitera de réduire les émissions de dioxyde de carbone (CO2) d'environ 45 % par rapport aux niveaux de 2010 — et atteindre des émissions de CO2 zéro nettes — en enlevant autant de CO2 de l'air que nous en produisons — d'ici 2050.I

Incarner notre mission (nous faisons des affaires pour sauver notre planète) L'objectif de Patagonia est d'être neutre en carbone dans toutes nos activités, y compris notre chaîne logistique, d'ici 2025.

Dans le textile et d'autres industries, la chaîne logistique englobe tout le processus allant de la culture des produits nécessaires à la fabrication des fils, en passant par la découpe et la couture des tissus pour faire des vêtements, jusqu'à leur expédition dans les entrepôts, les magasins, et les boîtes aux lettres de nos clients. La chaîne logistique de Patagonia pour 97 % de nos émissions de carbone. « Zéro net » ou « neutre en carbone » signifie que nous éliminerons, capterons ou compenserons d'une autre manière toutes les émissions de carbone que nous créons, y compris celles des usines qui fabriquent nos textiles et nos vêtements et celles des exploitations agricoles qui cultivent nos fibres naturelles. Et nous n'allons pas nous arrêter là. Notre objectif est de devenir positifs en carbone : de retirer plus de carbone de l'atmosphère que nous n'en générons, même avec la croissance de notre entreprise. Mais comment ? Très bonne question. Voici quelques-unes des mesures que nous avons prises pour y parvenir.

  • « Nous utiliserons uniquement de l'électricité renouvelable pour nos magasins, nos centres de distribution, nos bureaux régionaux et internationaux et nos sièges d'ici 2020. À l'automne 2018, nous utilisions 100 % d'électricité renouvelableII aux États-Unis et 76 % au niveau international. »
  • Nous utiliserons uniquement des matériaux renouvelablesIII ou recyclés dans nos produits d'ici 2025. À l'automne 2018, 51 %, en poids, de nos matériaux, étaient renouvelables ou recyclés ; à l'automne 2019, nous en serons à 69 %.
  • Réduire la consommation d'énergie dans toute notre chaîne logistique, travailler avec les fournisseurs pour qu'ils passent à l'énergie renouvelable et investir dans des projets d'énergie renouvelable pour couvrir le reste de notre empreinte carbone.
  • Grâce à la nouvelle Regenerative Organic Certification, étendre l'agriculture biologique régénératrice comme source de fibres textiles et de nourriture pour Patagonia Provisions afin de restaurer la couche superficielle du sol et d'emprisonner le carbone.
  • Investir dans d'autres projets d'emprisonnement du carbone, comme la reforestation, à travers la planète.
  • Étendre notre programme Worn Wear® et en faire une unité commerciale robuste qui encourage la réutilisation, la réparation et le recyclage pour allonger le cycle de vie des produits et réduire leur empreinte environnementale.
  • Doubler nos dotations aux organisations climatiques de terrain et notre soutien aux associations qui luttent pour protéger notre planète.

Veuillez suivre ces liens pour en savoir plus sur notre plan d'action climatique dans nos activitésnos subventions et investissements, et notre voix.


Ihttps://www.ipcc.ch/

IINous sommes actuellement en train de faire vérifier ces calculs par le Center for Resource Solutions, une société indépendante spécialisée qui certifie les assertions d'énergies renouvelables dans le cadre de son programme de certification Green-e.

IIIRenouvelable est défini comme toute matière naturelle qui peut être cultivée ou récoltée annuellement, comme la laine, le coton bio etc.

Pour éliminer ou compenser toutes ses émissions carbone d'ici 2025, Patagonia s'est engagée dans un processus en quatre parties. Chaque partie de ce plan fonctionnera en synergie avec les autres pour permettre de garder une empreinte carbone nulle tout en accompagnant la croissance de la société. Les parties 3 et 4, en particulier, nous aideront à devenir positifs en carbone, c'est-à-dire à retirer plus de carbone de l'atmosphère que nous n'en produisons.

1. Mesure de notre impact.

Un système validé par un tiers indépendant a été mis en place pour mesurer notre impact, afin de prendre des décisions et stratégiques dans ce domaine.

2. Réduction de notre impact.

Nous passer d'énergie dès que nous le pouvons, et essayer d'être le plus économe possible lorsque nous ne le pouvons pas.

3. Conversion aux énergies renouvelables.

Abandonner les énergies fossiles au profit de sources d'énergie renouvelables plus propres dans tout ce que nous faisons.

4. Emprisonnement du carbone.

Investir et tester des moyens de retirer les gaz à effet de serre de l'atmosphère (programme d'emprisonnement et d'« insetting »I du carbone). On peut voir ces efforts comme la différence entre arrêter de faire des bêtises et les réparer.

1. Mesure de notre impact

Il est nécessaire d'avoir des données précises pour défaire les mythes et prendre des décisions informées. En 2017, nous avons subi un audit complet de nos gaz à effet de serre, qui a répertorié toutes les émissions de notre société, de l'extraction des matières premières à la livraison des produits aux clients finaux, en passant par la création des matériaux. Nous avons analysé nos factures d'énergie, nos rapports de transport et le cycle de vie de différents matériaux, puis avons fait vérifier ces données par un tiers indépendant, tout comme les scientifiques soumettent leurs recherches à l'évaluation de leurs pairs.II

Nos émissions pour l'année fiscale 2017 se sont élevées à 141 003 tonnes de CO2, ou d'équivalents d'émissions de CO2.III (Le terme « CO2e » est un peu technique, mais utile : c'est une unité de mesure standard pour différents gaz à effet de serre, dont le méthane, le protoxyde d'azote et les gaz fluorés, qui varient en puissance, c'est-à-dire la quantité de chaleur qu'ils piègent, et leur durée de vie. Selon un protocole élaboré par le World Resources Institute et le World Business Council for Sustainable Development, ces émissions de CO2e sont classées comme appartenant à trois catégories ou « scopes ».IV Scope 1 désigne les émissions directe de l'organisation, en l'occurrence le gaz naturel que nous consommons pour chauffer les bâtiments possédés ou loués par Patagonia. Les émissions de Scope 2 sont celles provenant de l'électricité qu'achète Patagonia. Scope 3 désigne les émissions de toutes les autres activités, y compris celles qui ne dépendent pas directement de nous, comme les émissions résultant de la fabrication des matières premières, la confection des produits, ou le transport. Voici une répartition de nos émissions par scope :

  • Scope 1: 3 617 tonnes de CO2e
  • Scope 2: 385 tonnes de CO2e
  • Scope 3: 137 001 tonnes de CO2e
2. Réduction de notre impact

Matériaux et technologies

En découvrant que près de 86 % du total de nos émissions de carbone en tant qu'entreprise provenait de la création des matériaux que nous utilisons dans nos produits, nos équipes ont été encore plus motivées pour incorporer des matériaux recyclés et soutenir les économies circulaires autant que faire se peut.

Qu'ils soient synthétiques, comme le polyester et le nylon, ou naturels comme la laine et le cachemire, les textiles recyclés sont la solution que toute marque de vêtements peut adopter pour réduire son empreinte carbone. Le passage du polyester vierge au polyester recyclé peut réduire les émissions de dioxyde de carbone de 17 % et empêcher que des bouteilles en plastique arrivent en décharge, sans compromettre pour autant la qualité des produits.

Les matériauxV que nous utilisons de préférence dans toute notre gamme sont notamment :

Le recyclage n'est pas la seule solution pour utiliser de meilleurs matériaux. Certains textiles utilisent des substances chimiques qui ne peuvent pas être recyclées de manière sûre, ou nécessitent des processus qui n'ont pas encore été inventés. Nous soutenons nos partenaires dans la chaîne logistique pour développer de nouvelles méthodes de recyclage et manières d'incorporer des matières premières inhabituelles (comme les filets de pêche). Nous finançons également la recherche dans les matériaux d'avenir, qui seront bio-sourcés, biodégradables et même positifs en carbone.

Qualité et Worn Wear®

Plus nos produits durent, moins ils ont d'impact. C'est pourquoi créer des produits de qualité supérieure est une des choses les plus écologiques que nous pouvons faire. « Étendre la durée de vie des vêtements de neuf mois d'utilisation active permettrait de réduire les empreintes carbone, déchet et eau d'environ 20 à 30 %. » VI Par conséquent, la fabrication de produits durables est l'une de nos plus grandes priorités, et est à l'origine de la Garantie IroncladVII sur nos produits.

Depuis 2013, notre programme WornWear.com encourage nos clients à réparer, réutiliser et recycler leurs produits Patagonia, et à changer ainsi leur relation au produit. Avec Worn Wear, nous réparons l'équipement de nos clients en magasin, sur les routes et dans notre centre de réparation, le plus grand atelier de confection d'Amérique du Nord. (Nous avons réparé plus de 55 000 pièces pour la seule année 2018). Worn Wear rachète aussi des produits Patagonia utilisés auprès des clients, les répare et les revend sur WornWear.com. Cette activité de « re-commercialisation » a jusqu'à présent permis d'étendre la durée de vie de plus de 80 000 produits.

Expédition des produits

Nos produits sont envoyés partout. Pour réduire notre empreinte carbone, nous analysons nos itinéraires de livraison afin de réduire les distances, de passer à des modes de transport plus économes en énergie (par exemple le transport maritime plutôt que le transport aérien) et d'augmenter le « drop shipping », qui consiste à livrer directement les produits des usines vers les centres régionaux de distribution. En été 2018, nous avons ouvert un nouveau centre de distribution en Pennsylvanie, ce qui réduit substantiellement l'intensité carbone de la livraison des produits aux clients sur la côte Est des États-Unis.

Notre groupe de travail sur la chaîne logistique

Patagonia ne représente souvent qu'une petite part des activités de ses fournisseurs : nos fournisseurs de textile et nos usines de confection sous-traitantes assemblent des produits pour différents clients. Chacun de nos vêtements finis est passé par plusieurs de nos partenaires avant d'atteindre nos rayons. De plus, nos partenaires sont confrontés à des problèmes politiques, sociaux et environnementaux très différents selon leur localisation. Il est donc extrêmement complexe de mettre en place des normes environnementales cohérentes dans toute notre chaîne logistique, et c'est pour cela que nous avons créé notre Chemical and Environmental Impacts Program (CEIP). Cette équipe mondiale gère les impacts environnementaux dans toute notre chaîne mondiale de fabrication et d'approvisionnement, des filatures textiles aux sous-traitants de nos usines de confection.

Ce programme répond à un ensemble d'exigences fortes et nous travaillons avec nos partenaires pour mettre en place des plans d'action progressifs dans cinq domaines clés : systèmes de gestion environnementale, gestion des produits chimiques, gestion des déchets, consommation d'énergie et émissions atmosphériques. Le CEIP a été très fortement aidé par l'adoption de certifications existantes comme le bluesign™. L'équipe CEIP travaille avec les fournisseurs pour calculer et réduire les émissions de gaz à effet de serre en passant à des pratiques plus efficaces et en adoptant des sources d'énergies économes en carbone ou zéro carbone.

Bâtiments Patagonia

Nous avons aujourd'hui plus de 75 magasins Patagonia à travers le monde, sept sièges régionaux et deux centres de distribution. Pour l'ouverture de nouvelles adresses, nous utilisons prioritairement des bâtiments existants plutôt que d'en construire de nouveaux, et nous avons élaboré un ensemble de principes de construction pour guider leur élaboration. These include low-impact construction techniques, energy efficiency and renewable energy, passive heating/cooling, reclaimed materials and low-VOC paints. Par exemple, outre nos installations solaires sur site (voir ci-dessous), notre centre de distribution de Reno possède un système de « purge nocturne » qui fait entrer de l'air frais dans l'entrepôt chaque soir, ce qui permet de se passer de tout système de refroidissement.

Réduction des trajets

En 2010, nous avons lancé notre programme Drive-Less pour encourager nos employés à éviter les trajets en voiture en solitaire. Chaque année, Patagonia récompense les employés qui pratiquent le covoiturage, prennent leur vélo, leur skateboard ou les transports en commun pour venir au travail en leur remboursant 2 $ par trajet, dans la limite de 500 $ par an. L'année dernière, plus de 900 employés ont à eux tous évité 1 531 261 km de trajets solitaires en voiture.

3. Conversion aux énergies renouvelables

Locaux possédés et loués

100 % de l'électricité que nous utilisons dans nos locaux possédés et loués à travers le monde proviendra d'énergies renouvelables d'ici la fin 2020. Pour atteindre cet objectif, nous devrons améliorer notre efficience opérationnelle, changer certains de nos fournisseurs d'énergie et investir dans les énergies renouvelables. C'est ce que nous faisons.

Aux États-Unis, nos installations solaires sur site dans nos sièges et centres de distribution ne représentent que 3 % de notre consommation d'électricité. Cependant, à l'automne 2018, nous avons fait installer quatre systèmes solaires supplémentaires, pour un total de 1,6 MW supplémentaire d'énergie renouvelable sur site. Cela permettra de couvrir 52 % de plus de notre consommation électrique aux États-Unis. Pour couvrir les 45 % restants de nos besoins, Tin Shed Ventures®, notre branche interne d'investissement, finance des projets solaires résidentiels dans tous les États-Unis. Ces installations alimentent plus de 1 500 foyers et ont obtenu des Renewable Energy Certificates (REC) que Patagonia applique à sa consommation d'électricité sur le territoire américain.

Au Japon, nous avons changé de fournisseur d'énergie pour utiliser un mélange plus important en énergies renouvelables, et nous avons investi dans un projet d'installation de panneaux solaires au-dessus de terres agricoles, pour un total de 150 KW, ce qui permet de produire de l'énergie propre sans sacrifier les cultures.

Pour notre siège européen d'Amsterdam, nous avons travaillé avec les autres locataires du bâtiment pour convaincre le propriétaire d'adopter une énergie 100 % éolienne.

Les panneaux solaires de notre bureau australien et d'un de nos magasins satisfont 25 % des besoins énergétiques de Patagonia en Australie.

Ces efforts associés permettent de combler plus de 100 % de notre consommation d'électricité aux États-Unis et 76 % de notre empreinte globale.VIII

Chaîne logistique et investissements non-liés

Étant donné que la plus grande part de notre consommation d'énergie a lieu dans notre chaîne logistique, nous travaillons avec nos fournisseurs pour investir dans des projets d'énergie renouvelable au sein de leurs locaux. Dans les zones où les fournisseurs ne peuvent pas passer au renouvelable, nous prévoyons des investissements substantiels dans des projets d'énergie renouvelable à plus grande échelle pour compenser notre empreinte régionale. Nous commençons à peine à travailler sur ce front car nous devons analyser les politiques spécifiques des pays, les opportunités et les obstacles financiers, et de potentiels partenaires d'investissement et de développement de projet. Au fur et à mesure que notre chaîne d'approvisionnement se convertira aux énergies renouvelables, nous prévoyons que le besoin de projets en énergie renouvelable hors-site se réduira.

4. Séquestration du carbone

Agriculture biologique régénératrice

S'il y a bien une chose que nous sommes convaincus de pouvoir faire en tant qu'entreprise pour résoudre la crise climatique, c'est l'agriculture biologique régénératrice. L'agriculture régénératrice regroupe des pratiques de culture et de pâturage qui met l'accent sur les cultures de couverture, la rotation des cultures, le compost, et peu ou pas de labourage. Elle permet de recruter, d'assainir les sols, de protéger et de renforcer la biodiversité, et d'améliorer la qualité et la rétention de l'eau. Ce qui est plus intéressant encore pour nous, c'est que ces méthodes d'agriculture permettent de capter le carbone de l'atmosphère, où il piège la chaleur et réchauffe notre planète, et de l'emprisonner dans les profondeurs du sol. Selon le Rodale Institute, la conversion de toutes les terres cultivées et des pâturages de la planète à l’agriculture biologique régénératrice pourrait séquestrer plus de 100 % des émissions de carbone annuelles mondiales.IX

Nous sommes convaincus du potentiel de l'agriculture régénératrice biologique pour notre approvisionnement en coton (nous avons mis en place des programmes pilotes) et nos sources d'aliments pour Patagonia Provisions (en commençant cette année par les mangues). Nous pensons aussi qu'elle peut améliorer la manière dont le monde cultive ses aliments et ses fibres. Aux côtés du Rodale Institute, de Dr. Bronner’s et d'autres partenaires clés, nous soutenons une Regenerative Organic Certification. Cette certification favorise une approche holistique de l'agriculture comprenant le bien-être des animaux de pâturage, des rémunérations équitables pour les exploitants et les travailleurs agricoles, et de solides exigences en matière de santé des sols et d'aménagement des terres. Nous prévoyons d'adopter ce standard à grande échelle dans toute notre chaîne logistique.

Reforestation

Nous travaillons avec des fournisseurs clés et des partenaires associatifs pour explorer d'autres types de projets d'insetting, comme des programmes de reforestation. Le terme « carbon insetting » désigne un programme de réduction des émissions de carbone, répondant à des normes de compensation, qui a lieu au sein de la chaîne logistique d'une société ou dans les communautés des chaînes logistiques.X


ILe terme « carbon insetting » désigne un programme de réduction des émissions de carbone, répondant à des normes de compensation, qui a lieu au sein de la chaîne logistique d'une société ou dans les communautés des chaînes logistiques.

IINotre inventaire des gaz à effets de serre (GHG) étudie notre impact, de la création des matières premières à la livraison des produits à nos clients, et ne concerne pour le moment que notre activité vestimentaire. En termes de protocole GHG, cela inclut les émissions de Scope 1 et Scope 2, ainsi que les émissions de Scope 3 liées aux catégories suivantes : biens et services achetés, transports et distribution en amont, et transport et distribution en aval.
Nous sommes conscients qu'il existe d'autres émissions liées à d'autres parties de notre chaîne logistique, comme la phase d'utilisation de nos produits. Nous avons adopté une démarche par étapes pour faire entrer ces autres impacts dans notre inventaire GHG global et notre plan de neutralité carbone. Un audit indépendant a été réalisé par SGS (de l'automne 2017 au début 2018). III141 0003 tonnes de CO2e équivalent à : la consommation d'électricité annuelle de 15 225 foyers, ou aux émissions de 30 193 véhicules pendant un an.

IVLe protocole Greenhouse Gas répartit les émissions en trois « scopes ». Scope 1 désigne les émissions directes des sources possédées ou louées, comme le gaz naturel brûlé pour le chauffage ou le carburant des véhicules de société. Les émissions de scope 2 sont les émissions propres provenant de l'électricité achetée par une société. Les émissions de scope 3 sont toutes les autres émissions dans la chaîne de valeur d'une société (des émissions en amont comme celles résultant de la création des matériaux, aux émissions en aval comme celles liées à la livraison des produits aux clients).

VLes fournisseurs doivent obtenir une ou plusieurs des certifications suivantes pour leurs fibres : Traceable Down Standard, Responsible Wool Standard, Organic Cotton Standard, Global Organic Textile Standard, Forest Stewardship Council, Global Recycle Standard ou Recycled Claim Standard.

VI« Valuing our clothes: the true cost of how we design, use and dispose of clothing in the UK. » (Évaluer nos vêtements : le coût réel de la manière dont nous concevons, utilisons et jetons nos vêtements au Royaume-Uni) Waste & Resources Action Programme, Page 5.

VIINous garantissons tous les produits que nous fabriquons. Si vous n’êtes pas satisfaits au moment de la réception ou si l’un de nos produits ne vous donne pas entière satisfaction, rapportez-le au magasin où vous l’avez acheté ou renvoyez-le à Patagonia pour toute réparation, tout remplacement ou remboursement. Nous réparons tout dommage dû à l’usure ou à un accroc pour une somme raisonnable.

VIIINous sommes actuellement en train de faire vérifier ces calculs par le Center for Resource Solutions, une société indépendante spécialisée qui certifie les assertions d'énergies renouvelables dans le cadre de son programme de certification Green-e.

IXRapport : Regenerative Organic Agriculture and Climate Change–A Down-to-Earth Solution to Global Warming, « Pour faire simple, les données récentes des systèmes d'agriculture et des essais de pâturage à travers le monde montrent que nous pourrions emprisonner plus de 100 % des émissions annuelles actuelles de CO2 en passant à des pratiques de gestion biologique facilement accessible et très économiques, que nous appelons « agriculture biologique régénératrice ». Ces pratiques permettent d'augmenter la fixation du carbone tout en réduisant la perte de ce carbone une fois retourné dans le sol, pour inverser l'effet de serre. »

XLe terme « carbon insetting » désigne un programme de réduction des émissions de carbone, répondant à des normes de compensation, qui a lieu au sein de la chaîne logistique d'une société ou dans les communautés des chaînes logistiques.

1% for the Planet®

Depuis 1985, Patagonia consacre 1 % de son chiffre d'affaires à la préservation et à la restauration de l’environnement. Nous avons ainsi reversé plus de 100 millions de dollars sous forme de dons en argent et en nature à des groupes écologistes locaux nationaux et internationaux qui font bouger les choses dans leurs communautés. En novembre 2018, nous avons annoncé que nous donnerions les 10 millions de dollars non budgétés, résultant des mesures fiscales américaines irresponsables de l'année dernière, à des organisations luttant contre la crise climatique. À ce jour, nous avons soutenu des centaines d'organisations qui promeuvent les énergies durables et combattent pour les droits de ceux qui sont le plus affectés par le changement climatique.

Depuis des années, nous soutenons des groupes qui luttent contre les pipelines et les raffineries toxiques, et des ONG qui recrutent de nouveaux leaders dans le mouvement pour le climat. L'année dernière, outre nos donations mondiales, nous avons reversé 1 million de dollars pour soutenir les efforts nationaux, locaux et régionaux dans le domaine de la politique climatique, de la transition vers des énergies propres et de la justice climatique. Nous soutenons notamment la coalition Stand Up to Oil, qui a réussi à faire échouer le plus grand projet de terminal pétrolier d'Amérique du Nord. Nous avons investi dans des groupes tels que California Environmental Justice Alliance (CEJA), qui se sert des fonds de Patagonia pour faire adopter des politiques pro-climat pionnières comme la loi Senate Bill 100 en Californie afin d'atteindre 100 % d'énergie propre et renouvelable. Nous avons financé des groupes judiciaires comme Environmental Health Coalition, qui a élaboré un programme en ligne nommé Climate Justice Leadership pour organiser les leaders locaux de la justice environnementale et leur donner plus de pouvoir.

Tin Shed Ventures®

En 2013, nous avons fondé Tin Shed Ventures, une branche interne d'investissement, pour soutenir des sociétés responsables qui elles aussi se servent des affaires pour résoudre certains problèmes environnementaux très complexes. L'objectif de Tin Shed Ventures est de montrer que les entreprises peuvent réussir en s'engageant réellement et dès le départ dans la gérance environnementale.

Outre les investissements dans les énergies renouvelables, Tin Shed Ventures recherche des nouvelles technologies à leurs premiers stades de développement pour réduire la dépendance de Patagonia aux pratiques gourmandes en carbone, comme les écomatériaux et les produits chimiques de nos vêtements, ou des processus qui utilisent moins d'énergie et d'eau que les processus industriels traditionnels. Par exemple, le premier investissement de Tin Shed Ventures a été réalisé dans Tersus Solutions pour élaborer une technologie de lavage industriel en circuit fermé qui se sert de CO2 liquide plutôt que d'eau pour nettoyer et traiter les matériaux et les vêtements. La technologie de Tersus consomme environ 35 % d'énergie de moins que les processus de lavage traditionnels. À ce jour, Tersus a permis d'économiser 50 tonnes d'émissions de gaz à effet de serre.

Investissement dans les futurs chefs d'entreprise

Ces trois dernières années, Patagonia et la Haas School of Business de UC Berkeley ont organisé un concours annuel d'études de cas pour les étudiants de deuxième cycle de tous les États-Unis, concernant des problèmes réels auxquels sont confrontés Patagonia et notre planète. Il s'agissait notamment de la qualité et des préoccupations écologiques des apprêts déperlants durables, et de la manière d'accélérer l'adoption des pratiques d'agriculture biologique régénératrice. En 2018, les étudiants ont étudié comment Patagonia pourrait atteindre la neutralité carbone d'ici 2025.

Activisme

La mission de Patagonia consiste à sauver notre planète, et l'activisme est au cœur de la philosophie de notre entreprise. Nous nous servons de notre plateforme et de notre communauté pour plaider en faveur de politiques environnementales capables de protéger les populations, mettre les dirigeants devant leurs responsabilités, et soutenir les actions en faveur du climat. Nous comptons parmi les membres actifs de Business for Innovative Climate and Energy Policy (BICEP), un groupement d'entreprises qui exigent des politiques climatiques fortes.

Nous avons envoyé une délégation internationale d'employés à la COP 21, où nous avons soutenu l'Accord de Paris sur le climat, et après la décision de l'administration américaine de quitter cet accord, nous avons immédiatement adhéré à la campagne « We Are Still In ». Nous avons mené des actions de lobbying auprès du gouvernement fédéral et de ceux des États au sujet de questions allant de l'interdiction des forages pétroliers offshore au large des côtes californiennes à la protection de l'Arctic National Wildlife Refuge, en passant par l'opposition aux projets de pipelines comme le Keystone XL, le Line 3 et le Dakota Access Pipeline. Nous avons participé à toutes les grandes marches pour le climat sur le territoire américain et à travers le monde pour demander des politiques climatiques plus fortes.
Dans le monde, nos employés s'engagent dans les luttes écologiques locales : opposition au projet de construction de 30 centrales à charbon au Japon, arrêt des forages en eaux profondes dans la Grande baie australienne, résistance aux nombreux projets de construction de barrages sur des eaux européennes immaculées sous le prétexte de produire de l'électricité verte.

Aux États-Unis, nous poursuivons actuellement le gouvernement pour qu'il protège nos terres publiques et interdise les activités à base de carburant fossile dans ces trésors nationaux. Nous soutenons également les politiques, réglementations, élus et candidats qui s'engagent pour la planète et l'action climatique.

Patagonia Action Works

En 2018, nous avons lancé Patagonia Action Works, une plateforme en ligne qui encourage les efforts des organisations que nous finançons et relie notre communauté aux associations que nous soutenons. Ce programme est conçu pour rapprocher les citoyens qui veulent agir des groupes qui peuvent utiliser leurs talents, pour faire une vraie différence. C'est notre réponse à tous ceux qui nous ont demandé au fil des années « que puis-je faire ? ».

Depuis son lancement, Patagonia Action Works a soutenu plus de 170 000 activités et permis 9 000 heures de bénévolat compétent pour nos bénéficiaires, ce qui a permis plus de signatures de pétitions, plus de dons, plus de participants à des événements et plus d'actions.

Implication des employés

Nos employés jouent un rôle essentiel en poussant notre entreprise à être un leader responsable dans le mouvement pour le climat, et nous faisons des efforts concertés pour leur apporter les outils dont ils ont besoin pour réduire leur empreinte au travail et dans leur vie personnelle. Tout au long de l'année, nous organisons des rencontres avec des associations travaillant sur les questions climatiques, ce qui donne l'occasion aux employés de s'impliquer dans leur communauté locale. Nous encourageons aussi un mode de vie à faible impact via nos opérations Bike to Work et Zero-Waste Weeks.

Partage des meilleures pratiques

Nous avons besoin de tout le monde dans ce combat, c'est pourquoi nous partageons des informations protégées et de meilleures pratiques avec d'autres entreprises, y compris nos concurrents directs. Notre entreprise ne représente qu'une minuscule fraction du secteur mondial de l'habillement, et nous savons que nous ne pouvons pas résoudre la crise climatique à nous seuls. Nous savons aussi que nous n'avons pas toutes les réponses. À travers différentes organisations comme la Sustainable Apparel CoalitionTextile Exchange et Organic Cotton Accelerator, nous menons la danse quand nous le pouvons, apprenons quand nous ne le pouvons pas, et nous associons avec ceux qui partagent notre détermination à sauver la planète.

Recherches fréquentes